Skip to content

Expédition Equiaventuras

2009-2010 Expédition Equiaventuras
 
TIMING:
Départ de Paris pour 2 mois de préparation = le 2 Juin 2009
Départ du raid de Puerto Vallarta (Jalisco, Mexique) = 19 Juillet 2009
Arrivée à la frontière du Panama = 9 Juillet 2010
L’expédition Equiaventuras a été bloquée par une épidémie d’encéphalite équine de l’Est à la frontière du Panama.
 
ITINERAIRE: Un périple de 4283 km à travers les états de Jalisco, Colima, Michoacan, Guerrero, Oaxaca, Chiapas au Mexique; puis traversée du Guatemala, du Salvador, du Honduras, du Nicaragua et du Costa Rica.
 
L’EQUIPE Gwladys Lecarpentier (leader du projet), Chichen (hongre de 6 ans), Pinta (jument de 8 ans), Chaca (mûle de 6 ans), René Lecarpentier (cycliste de 68 ans)… et ceux et celles qui se sont joints à l’expédition pour quelques jours afin de goûter au voyage au long cours.
 
LES PARTENAIRES:  Jeunesse & Sports, DDJS 92, la Clinique vétérinaire du Chenêt, les bourses de l’aventure de la Guilde du Raid, la Ferme équestre de la Fontaine, la Sellerie Jean Lemaire
 
RECOMPENSE: Prix de l’Aventure 2010, organisé par le Magazine Randonner à Cheval et remis le 8 Décembre 2010 sur le Salon du Cheval de Paris
 
Quelques mots de Gwladys sur cette aventure :
 
« Ma plus belle récompense fut de voir ma jument de bât marcher en liberté devant nous, balançant ses 65 kg de charge et son arrière main de gauche à droite.
 
Le cheval étant un animal de proie, le fait de voir Pinta prendre les devants sur des pistes inconnues, m’a confirmé que mes chevaux étaient premièrement en confiance mais également heureux de voyager.
 
Voyager à cheval, c’est faire un pacte avec ses chevaux : Je prends soin de toi et tu me prêtes ta force pour porter, ton endurance pour avancer et ta noblesse pour vivre un bout de chemin ensemble.
 
Il y a enfin une dimension unique dans le voyage à cheval, c’est la responsabilité envers son équipe. L’aventurier engage non seulement sa personne mais surtout des êtres vivants qui eux, n’ont pas demandé à franchir des obstacles, à mettre à l’épreuve leur résistance et parfois leur vie en péril. Le vrai challenge, c’était pour moi d’arriver avec des chevaux en bonne santé. » Pari gagné!
 
Les vrais champions de cette expédition, ce sont Chichen et Pinta,
deux petits chevaux criollos du Mexique!