Skip to content

Newsletter N° 20 – « 1500 km »‏

Amigos, nous avons quitté l’Afrique et nous sommes en ce moment à San Pedro Pochutla, toujours dans l’état de Oaxaca. L’équipe va très bien et à vrai dire on n’a rien d’extraordinaire à raconter… Nous avançons tranquillement.

Ma déchirure au pli de l’aine est quasiment guérie, seule subsiste une légère faiblesse. René se porte comme un charme (à 67 ans, chapeau bas Môsieur) et les chevaux également. Chichen nous a fait une légère boiterie qui a disparu après une journée de soins. On ne sait toujours pas si Pinta sera prochainement Maman, les chaleurs n’ont pas été probantes – la queue légèrement levée mais rien de plus!

A priori, la saison des pluies est derrière nous et nous ne mettons plus les toits de nos tentes, histoire de dormir la tête dans les étoiles… Ca c’est pour le coup de cœur :)

Le petit coup de gueule de cette Newsletter, et bien il est contre moi-même en grande partie. L’itinéraire prévision-nel du projet Equiaventuras aurait du être différent. Les anciens chemins agricoles et pistes de traverse sont par endroits quasi inexistants, font désormais partis des propriétés privées ou ne sont plus praticables… Traduction: Nous devons marcher trop souvent sur la route! Le jumelage vélo/ cheval n’empreinte pas non plus les mêmes ter-rains et il est parfois difficile de trouver un chemin unique et transitable pour tous. Solution: Une partie de l’itinéraire prévisionnel sera très proba-blement modifié en entrant dans les Chiapas). L’équipe Equiaventuras se séparera sur de courtes durées, vélo sur routes principales et chevaux sur routes secondaires; en restant en contact par téléphone – quand ça capte…

N’hésitez pas à nous envoyer vos commentaires et critiques quant aux photos, vidéos
et Newsletters… et n’oubliez pas: « Faites que vos rêves dévorent votre vie avant que votre vie ne dévore vos rêves » (Saint Exupéry)

 Hasta luego, Gwladys, René, Chichen et Pinta :)