Newsletter N°48 – Sortie du documentaire Aoudi

Le coffret double DVD à 25 €
Le coffret double DVD à 25 €

AOUDI, Sur les traces du cheval de Berbérie

Fin mai 2012, Gwladys Lecarpentier s’engage pour un nouveau périple, accompagnée de deux juments, barbe et arabe-barbe. Ensemble, elles repartent sur les traces des chevaux qui ont, jadis, accompagné la Conquête Maure, de Marrakech à Poitiers.

S’initiant à un effort nouveau, s’adaptant à toutes les saisons et climats du pourtour méditerranéen, essuyant les blessures et bravant parfois la faim comme la soif ; les deux juments marocaines vont tenter de recouvrir fièrement les pas de leurs ancêtres durant plusieurs mois d’aventure.

Ce voyage raconte l’histoire d’une quête, de formidables rencontres au gré des chemins, d’une échappée belle et libre vers l’authentique ; et vise à rendre ses lettres de noblesse à ces chevaux de légendes et à leurs origines.

Grâce au soutien de la Société Royale d’Encouragement du Cheval au Maroc, la cavalière au long cours offre un beau documentaire aventure, pour la première fois sur le thème du voyage à cheval en parfaite autonomie !

Lire la suite/ Read the article

Newsletter N°47 – Etrangère en mon propre pays

12 février 2013 – Roncevaux : Il est midi et j’ai faim ! Il y a bien un petit resto dans le village, mais aucun endroit où attacher mes juments. Tout est recouvert par deux mètres de neige. Les villageois sortent de chez eux par les fenêtres, pour rejoindre l’unique route déblayée par les chasseurs de neige. Les engins passent et repassent sur la départementale, faisant bondir mes juments a chaque fois. Enfin, une barrière relevée dépasse de la poudreuse. Je fais mine d’y attacher Toumia, qui respecterait même la tension d’un fil de toile d’araignée. Un tour mort autour du pommeau pour la longe de bât de ma turbulente Qamare et je file me remplir la panse, en gardant un œil sur mon plat et l’autre sur dehors. La tempête se lève. Il faut vite redescendre en altitude ; histoire de trouver un carré d’herbe recouvert de moins de 20 cm de neige pour qu’elles aussi puissent se nourrir.

Lire la suite/ Read the article

Newsletter Nº46 – Sur les chemins de Compostelle à cheval

Lundi 24 décembre 2012 vers minuit : Je suis assise sur un des bancs de la somptueuse cathédrale de Saint Jacques de Compostelle. A ma droite, Papito, qui pour l’occasion et par respect a ôté son indécrottable chapeau de cowboy (rires). A ma gauche, Maman, qui écoute attentivement la messe de minuit dans une langue qu’elle ne comprend pas ; tentant, j’imagine, de rattraper le retard de ses nombreuses années de prières oubliées J . En face de moi, l’autel et l’office qui si déroule. Et, surplombant les religieux, les anges taillés dans la pierre, le Christ en bois et tutti quanti… tout en haut… dominant les cieux : UN CHEVAL ! Il s’agit de la monture de l’apôtre Saint Jacques. Je n’ai d’yeux que pour lui, il m’intrigue.

Un cheval de guerre ! Un produit du croisement entre nos chevaux de travail de l’époque et les chevaux de Berbérie, venus conquérir le cœur de nos juments dès le VIIIème siècle après J.C.

L’histoire du chemin de Saint Jacques de Compostelle est assez intéressante et il semble que l’apparition de la tombe de l’apôtre ne soit pas que le fruit d’un hasard miraculeux… Avant de devenir  l’un des plus grands pèlerinages de l’Europe médiévale, le chemin de Compostelle était déjà un chemin initiatique païen qui prenait fin les pieds dans l’eau, au Finistère en Galice. Pourquoi les pèlerins portent-ils tous une coquille St Jacques en guise de symbole ???

Lire la suite/ Read the article